Centrafrique: carton rouge à sangaris et la Misca

Publié le par BOMONGO Lucé Raymond

Diantre !!!! on se croirait dans une fiction alors que l heure est grave et qu'à coût de millions d' euros l assemblée Française vient de prolongera mission de la Sangaris, une fous de plus les services de renseignements Français ont failli. Comment peut on expliquer et propager l arrestation de NGAÏSSONA l un des bras droits de BOZIZÉ gestionnaire des Anti Balaka à Brazzaville alors que ce dernier vient de faire un démenti. Nous observateurs avertis de la scène politique Centrafricaine commençons à nous interroger sur la véracité des faits sur le terrain car même la MISCA sans vérifier et recouper l information, s est mise à travestir la réalité. Non la RCA est emprise à une crise institutionnelle,politique et sociétale qui exige une rigueur à tous points de decidabilté. Les errements et expérimentations inappropriés n 'ont pas leur raison d' 'être. Nous avons besoin des professionnels des vrais à tous les niveaux pour rétablir l ' ordre dans nos differentes institutions. Nos interrogations vont aussi à l encontre des Misca et Sangaris qui désarment les Anti Balaka et laissent les Seleka sur armés dans le Nord.

Commenter cet article